© Thierry Meritan

© Thierry Meritan

© Thierry Meritan

Christophe

Jacques

Guitares

Auteur compositeur, il étudie et travaille la guitare classique à Genève et le répertoire Sud Américain classique avec Jorge Cardoso (Conservatoire  de Madrid). Parallèlement, il joue dans différentes formations de rock'n roll tout en poursuivant ses études. Par la suite, il se forme en son et  lumière à l'Université de Leceister (GB). Sa formation lui permettra de  travailler auprès d'artistes internationaux en tant que réalisateur studio  et ingénieur du son (Gillie Mc Pherson, Adel Salameh, They Call Me Rico, Chems, ...) et nationaux  (Maurice Merle, Tonynara, Fun Carmen, ...) Co-fondateur du label Discographique C'est  Pas Des Manières) dont il est aujourd'hui directeur artistique, joue au  sein de Soulaÿres, et compose pour des formations de danse et des documentaires. Il est le guitariste principal de la formation Vidala.

Séverine

Soulaÿrès

Chants, guitares

Auteur compositeur interprète, elle se forme au chant auprès d’Isabelle Eschenbrenner au Centre de la Voix en Rhône Alpes (Lyon). Elle a commencé la guitare à l’âge de 15 ans. Bodhran et mandoline complète son instrumentarium. Nourrie aux musiques du monde, elle chante et compose au sein de Fun Carmen, (chanson rock afro métissée) de 1991 à 2008. En 2004, elle co-fonde le Trio Soulaÿrès puis SoulAÿrès (folk rock métissé sud-américain, celtique et oriental). En 2010, elle intègre Avelsinn (musique irlandaise) au chant, guitare et bodhran.  Fan de langues étrangères comme de chants du monde,  Séverine a été bercée par les voix de Mercedes Sosa et Joan Baez. Conquise par les nouvelles gé-nérations de voix telles que Lhasa de Sela, elle commence à parcourir les chansons de Víctor Jara, Violeta Parra, et Atahualpa Yupanqui, cheminement qui aboutira à la création de Vidala avec Christophe Jacques à la guitare et Myriam Essayan aux percussions et choeurs. 

Mention photographe : © Regis Dondain

Myriam

Essayan

Percussions, choeurs

Musicienne autodidacte, elle commence les percussions à l'âge de 16 ans avec le bodhran. Sa pratique la conduira à jouer avec Jo Staline puis Azalaï. Elle intègre ensuite l'ENM de Villeurbanne pendant trois ans, où elle travaillera la derbouka et le répertoire des musiques traditionnelles orientales, et le CMTRA où elle pratique les chants polyphoniques sous la direction de Sylvie Berger. Elle rejoint ensuite plusieurs formations de styles et d'influences très diverses mais qui ont pour liens les répertoires issus de l'oralité et du traditionnel (Kamenko, Naziha Azzouz Trio, Le Bus Rouge,ensemble dédié aux arts de la rue et à l'espace public, Soulaÿres, Le Râle des douves, Skube). En parallèle, elle collabore avec des compagnies de danses (Kat'chaça, Tramaluna), des conteurs ou des comédiens.  Tout au long de son parcours en tant musicienne, Myriam développe aussi un goût pour la transmission, l'éveil musical, et le travail corporel avec les enfants. Elle intervient dans plusieurs lieux auprès des jeunes publics pour créer avec eux ou pour eux.A titre d’exemple, elle créée en 2005, un spectacle interactif dédié au jeune public (soundpainting et détournement d'objets en direct par le public) qui s’intitule « Les Odyssées gesticulées » aux côtés du conteur-pédagogue Eric Derrien.   latine (« Tierra fertil », « Mano A Mano»), thèmes qu'elle retrouvera au sein de Vidala.

Mention photographe : © didgeman