Rechercher
  • Thierry Rollet

Arpilleras, hommage à Violeta...


Si l’oeuvre musicale de l’artiste chilienne Violeta Parra rayonne à travers le monde à travers quelques 1500 chansons, son travail d’artiste plasticienne n’en demeure pas moins remarquable, réalise des tapisseries et des sculptures avec « ce qu'elle peut trouver », au hasard de son humeur créatrice. Elle exposera notamment es tapisseries en 1964 au Pavillon de Marsan, et deviendra la première sud-américaine à exposer individuellement ses œuvres au Musée du Louvre.

Une fondation lui est dédiée depuis juillet 1991. Actuellement présidée par sa fille Isabel Parra, elle a pour objet de réunir et organiser la mémoire et l'œuvre de Violeta Parra : www.fundacionvioletaparra.org


L'art des "arpilleras" est un art très spécial au Chili avec une implication historique très forte. L'arpillera, une sorte de tableau textile conçu et cousu main, est à la base une forme d'expression des familles de prisonniers politiques pendant la dictature. En effet, ces familles décrivaient sur ces tableaux qu'elles confectionnaient, leurs interrogations et angoisses quant à la rétention d'un de leur proche. Aujourd'hui, cet art perdure mais il n'est plus le convecteur de messages politiques et se "contente" de décrire des scènes quotidiennes typiquement chiliennes comme la vie aux champs, la vie de famille, les petits ports de pêche etc...


Les Arpilleras vues par les enfants de Crolles


Dans le cadre des nombreuses actions menées dans le cadre de la résidence 2021/2022 de VIDALA à l'Espace Paul Jargot de Crolles (ateliers chants, polyrythmies, percussions corporelles, ...), un magnifique travail a été réalisé par les enfants des écoles primaires de la ville. A travers ces oeuvres réalisées et leurs textes, ils nous disent tant de choses sur le monde, bien au-delà des frontières, et nous sommes heureux de partager avec vous leurs messages qui auraient sans nul doute émue notre chère Violeta.


Arpilleras réalisées par les élèves de la classe de CM1 CM2 de Madame Sabrina Montet, Ecole des Sources de Crolles dans le cadre du dispositif classe culturelle à l’Espace Paul Jargot. Ateliers menés par Antonieta Pardo et Nivia Alarcon.






Arpillera 1 - La pollution de la planète : Shéryne, Lyne, Noah et Margaux Nous avons essayé de sensibiliser les gens sur la pollution de la planète. Nous essayons de faire passer le message de moins polluer (jeter les déchets par terre, usines polluantes...) et d’essayer de trouver des moyens écologiques, comme utiliser l’eau de pluie pour arroser les plantes, le potager ...


Arpillera 2 - Egalité fraternité liberté : Tom, Noa, Baptiste et Similien Nos trois mains qui se retrouvent pour soutenir la Terre représentent l’égalité, la fraternité et la liberté pour tous les Hommes.


Arpillera 3 - Egalité filles-garçons : Julia, Augustine, Athénaïs et Constance Sur cette toile nous avons représenté sur le côté droit une fille qui déchire la poupée du garçon car elle n'a pas envie qu'il joue avec elle. Et sur le côté gauche une fille qui demande a un garçon si elle peut jouer au foot avec lui mais celui-ci refuse et la repousse. Nous avons choisi ce thème de l'égalité filles-garçons car des milliers de femmes n'ont pas le même salaire, des jeunes filles ne vont pas à l'école… Il y a aussi des garçons qui sont obligé de ne pas pleurer… Il y a eu des lois qui exigent que cette différence n'existe plus mais elles ne sont souvent pas respectées ou même, dans certains pays, elles n’existent pas encore.


Arpillera 4 - La pollution des eaux : Camille, Ilan D, Antoine et Ilyana Ici, nous avons voulu représenter la pollution des eaux. Nous montrons beaucoup de déchets qui tuent les animaux. Il faudrait éviter de jeter des bouteilles en plastique ou en verre, des emballages en papiers car ils pourraient se retrouver, emportées par le vent, dans la mer. Quand les bateaux coulent, leur pétrole pollue énormément, ainsi que leurs cargaisons. Elles peuvent aussi davantage polluer si elles ne sont pas récupérées.


Arpilleras - Le vivre ensemble : Matys, Zohra, Ilan F et Lyam Le message qu'on a voulu passer, c'est qu'il faut rester unis et ne pas juger les gens pour leur couleur de peau, leur religion ou leur culture. Tous ensemble partageons notre planète Terre.


Arpillera 6 - La Covid : Santiago, Malo, llan C et Isaï Nous voulions montrer que c’est un virus dangereux et qu’il faut respecter les gestes barrières car tous les jours des personnes meurent.


Arpilleras 7 - La Covid : Santiago, Malo, llan C et Isaï Nous voulions montrer que c’est un virus dangereux et qu’il faut respecter les gestes barrières car tous les jours des personnes meurent.



Peintures "épicées"

Peintures « épicées » réalisées dans le cadre d’ateliers découverte par des élèves de l’Ecole Belledonne de Crolles.



VIDALA retrouvera avec bonheur tous ces enfants le 16 juin 2022 à l'Espace Paul Jargot de Crolles, cette fois-ci avec les enfants en scène dirigés par notre ami musicien de l'Ecole de Musique de Crolles Florian Martinet aux côtés de VIDA. Un choeur de coeurs à partager avec les parents, les ami(e)s et toute la magnifique équipe de l'EJP.


Un abrazo a todos !


64 vues0 commentaire